Notre
Tantra

Nous  vous parlons du Tantra que nous connaissons,
du Tantra que nous pratiquons.

Flyer Tantra Sud-Ouest

Notre Tantra

D’origine indo-pakistanaise, ancien de 5000 ans, le Tantra est un ensemble de méthodes scientifiques. Une voie d’expérimentation et de reliance pour le développement personnel et spirituel.

A la base, un Tantra c’est un texte sacré, une des 112 méthodes confiées par Shiva à Shakti pour répondre à ses interrogations.

Il s’agit d’aller à la rencontre de son intériorité. Pour cela, différentes techniques sont proposées, et c’est chacun.e qui en tire ses enseignements pour lui/elle-même, aussi grâce aux retours faits par son/sa/ses partenaires et les événements de la vie.

On peut retrouver des bases de cet art de vivre dans bien d’autres régions du monde : le cœur des humains est le même partout, une fois débarrassé des masques et encombrements psychiques.

Un Tantra, c’est aussi un stage : un espace-temps dédié à une thématique explorée au travers de structures (pratiques, exercices) proposées et guidées. Dans ce sens, certains Tantras peuvent s’associer pour donner vie à un cycle.

Le Tantra est un art de vivre au quotidien, dans le respect de soi, de l’autre, du Vivant, des créations : de tout ce qui est.

Présence et sensibilité. Ancrage, enracinement, positionnement. Acceptation de ce qui se manifeste, et action depuis l’être. Ouverture et fluidité. Comprendre (prendre avec) au-delà du mental. Authenticité, responsabilité, libérations… Vulnérabilité et puissance…  

Vivre le Tantra, c’est chaque jour oeuvrer et y prendre plaisir, aussi grâce à la sensorialité/sensualité intrinsèque à la vie humaine, et qui porte à l’émerveillement et à la gratitude. C’est avancer pas après pas, et parfois vivre un saut quantique majeur, en confiance. S’offrir un objectif (davantage de sens, de bonheur, de joie, de liberté…?) pour donner une direction, mais sans s’attacher à atteindre un but précis. Le temps et l’espace y prennent une valeur relative.

La vie relationnelle est l’opportunité propre à la vie terrestre : l’incarnation impose a priori la dualité… et le Tantra y voit justement une opportunité de retour à l’Unité, en jouant avec les différents aspects de l’humain.e et du reste de la Création.
En stage puis au quotidien, la conscience des schémas relationnels (relation à notre intérieur, à l’extérieur) et de leur évolution se vit en tant que porte vers les différents niveaux/centres énergétiques de l’être : physique, émotionnel, psychologique, psychique, karmique, systémique, spirituel… Chaque relation est vécue en tant que cause et conséquence, et son observation permet de faire le point et de poser des choix en conscience, en traversant nos voiles d’inconscient, nos ombres, nos peurs et autres émotions qui demandent à être accueillies et transcendées.
Et la sexualité est une forme de relation ; elle fait partie de la nature humaine et est abordée en stage, sans qu’il n’y ait de relation sexuelle. En effet, les participant.e.s s’engagent à ne pas avoir de rapport sexuel excitatoire pendant toute la durée du stage (même en-dehors des temps de pratique encadrée) : cela fait partie du cadre posé, car il s’agit d’aller mobiliser l’énergie sexuelle (vitalité, libido) sans la disperser, de la faire circuler, de se donner accès des fréquences/vibrations particulières.

La sexualité sacrée, c’est l’alchimie du Masculin et du Féminin (en soi, avec l’autre quelque soit son sexe, son genre, ses attirances…) C’est au-delà de l’alliance d’un homme et d’une femme. Il s’agit d’allier/équilibrer nos polarités : Yin-Yang, énergie-conscience, axe-mouvement, activité-intégration… et d’agir depuis le coeur, l’être.

Sont donc travaillés : l’ancrage, l’enracinement, le centrage, l’alignement, la connexion, l’écoute, la mobilité, tous les centres énergétiques appelés chakras… et l’intuition est déployée pour une créativité dans le sens du juste pour le Vivant.

Dans les pratiques, pas de notion de séduction (si ce n’est un jeu dont il s’agit de ne pas être dupe) : il s’agit d’être soi-même, dans sa complétude du moment, avec la conscience de l’importance de chaque autre et de son vécu. 

Vivre le Tantra, c’est d’aller au-delà du jugement, de la critique, de la dualité. C’est nourrir l’être, la paix, la liberté, l’amour, la vérité, la joie, la lumière…
C’est célébrer la vie, la Terre, le Ciel, la richesse de la vie relationnelle sur tous les plans.

Et en tant que voie de l’Amour, le Tantra est inclusif. En agissant depuis l’Esprit, on peut tout faire… car depuis/avec l’Esprit, on ne fait pas n’importe quoi.

Le Tantra mène naturellement à des prises de conscience dont on se sert pour grandir, devenir plus libre. Il propose/allie autonomie de l’adulte qui prend soin de ses enfants intérieurs, et la conscience de l’interdépendance : la vie ici-bas n’a de sens que grâce aux relations. Les autres sont perçus comme de partenaires précieux et miroirs, des soutiens à notre évolution personnelle (dans notre comportement) et spirituelle (dans notre essence).
Lumière et ombres, fierté et humilité, acceptation et insoumission, force et délicatesse, légèreté et profondeur, joie et compassion…

L’enjeu, le jeu de la vie, c’est d’y trouver son centre, son être inaltérable, son équilibre dans les déséquilibres. Pour un.e tantrika, la vie est mouvement et c’est d’en suivre le flux avec délectation, tout en créant sa réalité. Tout est prétexte à méditation.

Namasté (j’honore le Sacré qui réside en toi)

Notre

ESPRIT

Nous  vous parlons de ce qu’il y a derrière  notre Tantra

Notre Esprit

Tantra signifie méthodes, et c’est l’esprit derrière les pratiques qui en fait la valeur. Il s’agit en l’occurrence de ce qui anime les animateurs.trices et les participant.e.s, et qui fait que l’on s’y sent à sa bonne place et que l’on est soutenu sur sa voie d’épanouissement.

L’esprit de Tantra Sud Ouest, c’est le désir d’accueillir et d’accompagner les hommes et les femmes en chemin « Tantra : voie de l’Amour et de la Sexualité Sacrée ».
Nous recevons ceux et celles qui :

  • ont fait un point sur leur vie et leurs désirs/besoins/aspirations,
  • souhaitent être soutenu.e.s à évoluer vers leur essence, et s’en donnent les moyens (s’organiser, s’inscrire, venir),
  • parfois, ont besoin de reprendre confiance et/ou de se ressourcer auprès de personnes qui ont des valeurs communes, dans un espace-temps propice à l’introspection et à la Relation en conscience,
  • ont des désirs et besoins compatibles avec nos propositions,
  • sont complètement ok avec notre cadre et s’y engagent.

Chacun.e est accompagné.e en tant qu’individu, que partie d’un couple si tel est le cas, que maillon du groupe, qu’Humain.e en puissance.

Simplicité et compétence, savoir-être et savoir-faire, douceur et profondeur, respect et élan, cadre et jeu, présence et  connexion, toucher en conscience, action juste, mouvement et sérénité, observation et méditation, réactualisation et accueil du nouveau…

Chacun est son propre maître ; chacune est sa propre maîtresse. Un principe est d’apprendre à se placer dans l’écoute des messages reçus de plus grand que soi, au travers de ses propres perceptions, et qui sont autant de cadeaux.

La Sexualité Sacrée est abordée au sens de Relation et non de pratiques spécifiquement sexuelles : l’énergie sexuelle est la seule énergie à la disposition des êtres humains.

S’entraîner à l’amour inconditionnel et prendre sa place de facteur de l’élévation vibratoire du monde.
Ne plus être l’objet de ses désirs compensatoires et conditionnements, et devenir Soi : être le sujet de sa vie, dans la gratitude, la détente, le partage, la créativité…

Au sein du groupe, chacun.e mène sa démarche d’exploration personnelle, à son propre rythme. Cela, dans une progression adaptée à l’ensemble co-créé, avec des situations et des temps pour s’exprimer, d’autres pour intégrer.

Cette voie initiatique n’est pas à la portée de tou.te.s, certes !
Voilà pourquoi il est demandé à chacun.e de préciser ses motivations.

Au début d’un stage, est posé un cadre rigoureux qui garantit la sécurité de chacun.e. Des règles strictes de respect (de soi, de l’autre, confidentialité…) 
Les participant.e.s s’engagent au non-passage à l’acte sexuel pendant toute la durée du stage : nous enseignons à mobiliser, sentir, déployer, canaliser l’énergie sexuelle pour l’utiliser à l’évolution de l’Humain.


A la joie de continuer à proposer et de vivre ces espaces-temps tantriques avec de merveilleuses personnes !

Namasté (je salue le Sacré qui réside en toi)

Questions
fréquentes

Parce qu’il est normal et sain de se poser des questions…
Nous avons les réponses pour vous !

Quels types de questions ?

J’entends des questions de différentes natures :
* au sujet de la sécurité et donc du cadre (j’y inclus tout ce qui concerne les vécus physiques et émotionnels : quels obligations et risques)
* à propos des enseignements, des apprentissages proposés (savoir si on est prêt.e à venir, ce qu’il y a à faire avant, s’il y a un apport réel en fonction de là où en est la personne, si ce stage est adapté à sa problématique ou son désir…)
* concernant la logistique (alimentation, couchage, rythme, en cas de particularité personnelle…)

Quoi d’autre ? Avec plaisir de vous entendre et répondre en direct : Nelly au 06.51.02.08.16.

Qu'est-ce que tu peux trouver en stage Tantra Sud-Ouest ?

* Un cadre clair, au respect duquel chacun.e s’engage. La sécurité étant alors assurée, c’est l’espace-temps idéal pour rencontrer qui tu es maintenant, relationner avec d’autres êtres en chemin, sentir et nourrir tes vrais besoins, trouver des pistes de réflexion voire des réponses à tes interrogations du moment, évoluer/avancer sur ton chemin personnel, prendre soin de ce que tu as de plus précieux (ton corps physique, ton âme, le sens de ta vie ici-bas…), rayonner et  contribuer à élever le taux vibratoire de l’humanité… (Nul besoin de croire quoique ce soit ni d’être initié.e à une philosophie : c’est simplement en expérimentant que chacun.e tire ses propres enseignements.)
* Un lieu idéal, à la campagne (au moins pour les stages programmés à Martres-Tolosane).
* Du re.centrage (être en soi, présent.e, moins dispersé.e).
* De la sensibilité en tant qu’unique façon de vivre réellement, en vérité, au présent, et de vivre des relations authentiques et nourrissantes (à soi, à l’autre, aux autres, aux éléments, aux événements, au Vivant sous toutes ses formes…)
* De la confiance (en soi, en l’autre, en la vie…), de la joie de vivre (émerveillement), de la gratitude (une clé du bonheur !), de la sérénité (tout est prétexte à méditer, en toute simplicité)…
* Des prises de conscience, des réparations douces et profondes, des connexions d’être à être sans attente, un élargissement de ta zone de confort, plus de plaisir au quotidien…
* Une façon d’envisager la vie plus en adéquation avec la réalité, ton bonheur et la santé du monde.
* La conscience de ton pouvoir créateur… et donc la capacité de créer ta réalité consciemment, avec plus de force, de bonheur, de justesse…

Ancrage, enracinement, alignement, connexion, vie relationnelle apaisée…
Des techniques simples et aisément transposables dans le quotidien, en solo/sola, en couple, entre ami.e.s, dans tout groupe.

Des résolutions personnelles et transpersonnelles en fonction du thème traité et des besoins révélés.
Ouverture de corps, de cœur, d’esprit, circulation énergétique, souplesse, axe…
Compréhensions et amélioration de la communication…
Des rencontres avec des personnes tellement différentes et tellement semblables…

Nous avons tou.te.s, en toute occasion, à revenir au présent, à profiter du moment, à honorer la vie et ses cadeaux, à apprendre/comprendre de notre intériorité et des autres, considérés comme autant de précieux partenaires.
Les pratiques tantriques sont des supports merveilleux, qui nécessitent une initiation : il ne s’agit pas seulement de comprendre intellectuellement et d’appliquer des consignes, mais bien de vivre les propositions/expériences/exercices dans l’esprit du Tantra… et de devenir ce que l’on est vraiment, avec de plus en plus de conscience et de joie d’être.

C'est quoi le Tantra ?

Au-delà d’une philosophie, il s’agit de techniques, de méthodes, de pratiques.
C’est œuvrer à son développement personnel et spirituel, dans la vulnérabilité qui est l’autre versant de la véritable puissance de l’Humain.
On y apprend concrètement, et l’on résoud profondément, en vivant ces espaces-temps dans un esprit méditatif, avec le soutien constant des animateurs.trices.
Pas de cours magistral (seulement des indications, à interpréter à sa façon), mais bien l’enseignement de soi-même, de « Soi-m’aime » (la partie reliée à plus grand que soi, qui communique avec l’humain par les sensations, l’intuition).
C’est ce qui est vécu, senti, ressenti, pensé, traversé, transmuté… et les retours faits par le/la/les partenaire.s et par les animateurs.trices… qui apportent et nourrissent.

Le Tantra, c'est pour tout le monde ?

our tout le monde oui, mais pas pour n’importe qui : encore faut-il vibrer à une fréquence compatible, c’est-à-dire, concrètement, être capable de rentrer en soi, s’observer, de remettre en question ses croyances/schémas, d’expérimenter en conscience, sortir de ses habitudes/mécanismes… 

Tout ceci est accompagné, et presque toujours les individus qui viennent sont prêts à le vivre, d’autant que le rythme de chacun.e est respecté, sans critique ni jugement.

Et puis ce qui est développé en stage pourra naturellement infuser dans la vie du quotidien, car les méthodes (de développement personnel, relationnel, spirituel…) sont transposables, applicables en tout lieu, dans toutes situations, avec toustes.

Il s’agit en fait surtout de techniques de méditation en action, en vivant, en se mouvant, en s’émouvant… L’idée : sortir de l’inconscience pour vivre le plus pleinement possible, en étant créateur.trice conscient.e de sa puissance, avec pour support sa propre sensibilité.

En ce qui concerne les stages Tantra Sud-Ouest, peuvent participer toustes celleux qui s’engagent à respecter le cadre, sous réserve que ça dire « oui » en moi lorsque j’ai un échange avec elleux (de visu, par téléphone ou parfois uniquement par mail).
Si ça fait « oui » chez chacun.e, alors c’est de remplir la fiche de réservation (les règles du cadre sont en seconde page) et envoyer formulaire et chèque (ou virement ou Paypal).

C'est quoi le cadre ?

Chacun.e s’engage au respect d’un cadre clair et rigoureux.

Des règles de respect (de soi, de l’autre, de la confidentialité des noms des participant.e.s et des pratiques proposées, du lieu, des horaires, de l’esprit des consignes) et pas de relation sexuelle excitatoire pendant toute la durée du stage.
(Les pratiques de slow sex ou de sexualité en conscience, sont admises, dans un espace séparé du reste du groupe).

Dans le cadre aussi, il y a le mode de réservation : il y a clairement un versant thérapeutique aux stages que nous proposons, et l’engagement est nécessaire pour lancer l’énergie du processus.
On n’y vient pas en touriste ; la curiosité est un puissant moteur tout à fait honorable, c’est ok pour une curiosité saine, pour aller à la rencontre du soi du moment, du Soi, de l’Autre en tant que miroir de soi dans cet espace de travail, pour aller visiter ses parts d’ombre et de lumière… On n’y vient pas dans le but de gruger ou de garder sa carapace ou d’épier l’autre ou d’y rencontrer un « bon coup »…

Articles sur le sujet :

C'est quoi les massages tantriques ?

Du toucher en conscience (parfois sans contact physique, dans les corps subtils…) : présence (ré.apprendre à vivre l’ici et maintenant), lenteur, écoute, partage, communion…
Des techniques sont proposées et les animateurs.trices veillent à ce que les habitudes/les croyances/les peurs… ne prennent pas le dessus sur l’esprit méditatif et la connexion recherchés.

Savoir masser ce n’est pas savoir pratiquer le massage tantrique.
Savoir pratiquer le massage tantrique, c’est être pure présence -présence pure- et laisser le flux de la vie se manifester dans cette relation d’amour sans attente, sans regret, sans recherche, sans volonté…

et dans un cadre clairement défini qui ne sera jamais outrepassé.
Le massage tantrique n’est pas un préliminaire à l’acte sexuel.

C’est un soin énergétique, qui va fluidifier la circulation souvent bloquée par les tensions (croyances, peurs, blessures, actes empêchés par l’intérieur ou l’extérieur, paroles réprimées, obligations, émotions brimées…)

Un massage tantrique est pratiqué dans un cadre clair et strict ; il commence et finit par le Namasté, est compris dans un cadre horaire ; la parole est toujours possible ; la respiration, la réceptivité, la lenteur, l’observation de soi, l’ajustement à ce qui se vit… sont au coeur de la pratique.

Un massage tantrique global intéresse l’ensemble du corps, sexe compris. Le consentement éclairé des partenaires est nécessaire : comme pour toute pratique tantrique, c’est lorsque c’est ok pour chacun.e. L’inclusion du sexe peut aussi se faire à distance si c’est plus confortable pour le/la massé.e et/ou le/la masseur.se.

Il s’agit d’évoluer dans un espace qui correspond aux besoins de chaque partenaire, par une communication simple et authentique. Les animateurs.trices sont aussi là pour soutenir cela : les individus sur leur chemin et la relation.

Articles sur le sujet :

Quelles autres pratiques que les massages ?

Tellement de possibles ! C’est infini… et toujours en évolution en fonction de là où en sont les animateurs.trices, de leur ressenti par rapport aux individus et au groupe réuni, d’une forme de canalisation (j’utilise ce terme avec précaution parce que ça peut sembler « perché » mais en fait c’est bien de cela dont il s’agit : l’écoute, la sensibilité, la perméabilité… permettent de recevoir des informations surprenantes. Ainsi, j’anime (présente et guide) de nombreuses structures, diverses pratiques, que je n’ai jamais vues décrites ni expérimentées moi-même : je sens simplement que c’est ça, que c’est juste comme ça… et les participant.e.s sont heureux.ses de ce qu’ielles y vivent/rencontrent/libèrent (même si parfois c’est plus tard qu’ielles se rendent compte du bien que cela leur a apporté, aussi grâce à leur travail personnel).

Pourtant, ce n’est pas toujours facile et les a priori se présentent comme autant de fidèles protecteurs, que nous écoutons, respectons et soutenons dans leur évolution naturelle, au service de l’être.

Concrètement, les pratiques proposées sont de différentes catégories, et elles sont toujours à considérer comme des formes de méditation.
Dans chaque stage, il y a :
* mouvement, danse
* yoga des émotions (observation de soi, accueil de ce qui se manifeste…)
* respiration, libération de la gorge/voix
* parole (encadrée, pas de conversation banale)
* toucher, massage
* rituel (tout peut être considéré comme tel d’ailleurs, dès qu’on y met de la conscience, qu’on y voit son importance)
Et parfois, selon les groupes et les thèmes :
* rêve éveillé guidé
* constellation
* respiration holotropique
* différents protocoles de soin énergétique
* etc

Le rythme est soutenu, pour une vraie immersion susceptible de soutenir l’être sur son chemin d’individu. Du temps de pause et de la tranquilité sont laissés pour intégrer, sachant que le processus se poursuit aussi post-stage.
(Aligner les pratiques sans y inviter l’esprit du Tantra ne servirait à rien.)

Qu'est-ce que je risque ?

Le risque à venir en stage Tantra, c’est surtout de ne pas trouver ce que tu y cherches si tu as essayé de cacher ton intention réelle (par exemple, rencontrer une personne pour des relations sexuelles, ou rencontrer l’âme-soeur). A notre sens, ce ne sont pas des propositions tantriques mais des exutoires dus à une psyché défaillante, encombrée… et bien loin des véritables besoins

Autrement, ce que tu risques à venir en stage Tantra avec Tantra Sud-Ouest, c’est de mieux te connaître, mieux te sentir dans tes centres (corps, sexe, cœur, tête) et dans le lien/l’alignement entre eux, de mieux te respecter, mieux t’aimer… Le risque, c’est également d’avoir peut-être envie de réorienter ta vie pour plus d’épanouissement (en douceur : rien ne sert de courir), de rayonner ce/qui tu es vraiment, de rencontrer des partenaires tantriques, de rire et pleurer librement, de jouer avec conscience, de voir le jeu des autres, d’accepter ce qui est, d’agir en fonction de ton être profond, de toucher à ta véritable puissance… et d’y prendre goût !

Le risque aussi, ce peut être pour ton couple, si ton/ta partenaire de vie refuse de venir en stage et a peur, ne fait pas confiance… ou si tu ne lui en parles pas avant…
A chacun.e ses choix et ses non-choix (qui sont aussi des choix, même inconscients) !
Par contre, s’il y a confiance et communication authentique, un.e des partenaires peut tout à fait venir en stage seul.e, puis ramener ses apprentissages/son énergie renouvelée à la maison, pour le pllus grand bonheur du système-couple et du système-famille s’il y a des enfants.

Articles sur le sujet :

Il faut être en couple pour venir en stage mixte ?

Pas du tout ! Le Tantra, c’est avant tout un travail personnel, et c’est parfois plus de travail encore lorsque l’on vient en couple : s’inquiéter pour l’autre, sentir ses propres réticences à ce que l’autre aille au contact des autres participant.e.s (même s’il n’y a jamais de contrainte de la part des animateurs.trices), être dispersé.e plutôt que centré.e sur soi pour vivre les propositions.

Articles sur le sujet :

C'est mieux de venir solo.a en stage mixte ?

A priori, plutôt oui, car l’idée c’est avant tout de s’offrir un espace-temps pour Soi, et le regard de son/sa partenaire ainsi que son propre regard sur son/sa partenaire… peuvent court-circuiter le processus. En effet, si on n’est pas libéré.e de la jalousie, de la peur pour l’autre, qu’on ne sait pas encore dire simplement son senti ou entendre celui de l’autre sans réagir…
Bref ! ça peut être plusss de boulot, de venir en couple.

Ou pas du tout : pour certain.e.s, c’est tout à fait juste.
En effet, vivre un stage avec l’autre, c’est :
* un cadeau pour chacun.e et pour le couple,
* du soutien,
* la sécurité assurée par la présence de l’autre, cette autre regard vigilance,
* vivre des expériences communes qui font grandir individuellement et ensemble, sur lesquelles on pourra continuer à commpuniquer/bosser par la suite,
* éliminer le risque qu’on ne soit plus sur la même longueur d’onde, qu’on ait du mal à se comprendre si l’un.e s’éveille à des territoires inconnus de l’autre.

Le Tantra, c'est bon pour mon couple ?

Si les deux partenaires ont le désir de venir en stage Tantra, même si parfois leurs motivations ne sont pas tout à fait identiques (normal : vous êtes deux êtres différents), c’est une merveilleuse occasion de se retrouver sur de bonnes bases.
Les partenaires et le couple évoluent ; il s’agit de sentir où on en est maintenant et ce que l’on désire au fond : quels sont nos besoins, nos aspirations, nos objectifs personnels et pour notre système-couple ?

Apprendre à se toucher avec un infini respect, sans attente, sans pression intérieure ou de l’autre, éventuellement revoir nos priorités, voir et remettre en question nos automatismes, faire des choix de l’être et prendre des décisions conscientes, accepter nos différences, se rendre compte de l’effet-miroir (ce que nous reprochons à l’autre nous appartient aussi…), etc : au-delà d’une thérapie de couple (d’autant que vous n’en avez peut-être pas besoin du tout), le Tantra propose un chemin d’infini respect, de jeu conscient, de joie, d’humour, d’Amour inconditionnel, de méditation du quotidien, d’évolution par la simple observation, la conscience portée sur sa place dans les systèmes et la vie…

Il y a toujours un.e partenaire qui propose, et l’autre qui suit… mais il/elle peut suivre avec enthousiasme ! Et même si c’est un peu à reculons, un peu avec inquiétude… c’est tout à fait ok pour peu qu’il y ait le désir marqué de participer. Ces réticences sont plutôt saines (protection) et se dissolvent naturellement au fur et à mesure que le stage se déroule. Presque toujours, en fin de première matinée, c’est tout à fait fluide pour tou.te.s ! (et lorsqu’une personne reste sur sa retenue, c’est ok : on n’est pas obligé.e de se sentir à l’aise).

Articles sur le sujet :

Quels risques pour mon couple ?

Les témoignages à ce sujet (comment ça se passe au retour d’un stage quand on est venus en couple) sont unanimes :
* soit c’est un tremplin (la très grande majorité des cas), et chacun.e s’y retrouve dans le sens où les deux partenaires en sont nourris et sont davantage aptes à célébrer leur union au quotidien et à sentir combien c’est bon et précieux de s’élever ensemble (avec un regard et des méthodes faciles à mettre en oeuvre),
* soit le couple était déjà au point de rupture, auquel cas :
– soit cela confirme qu’on ne peut/veut pas se retrouver, que la relation n’est plus vivante ni porteuse de vie, et on peut alors se séparer dans le respect, avec davantage de conscience, de discernement, de confiance en la vie pour la suite, de joie pour soi voire de compersion (joie pour l’autre qui va pouvoir aussi suivre sa propre voie, éventuellement trouver ce qui lui convient vraiment maintenant),
– soit cela marque le début d’une nouvelle relation à ce même autre, mais à un autre niveau, sur un plan vibratoire plus élevé, plus tantrique, avec des atouts pratiques très utiles au quotidien.

Donc pas de risque en fait. Juste un révélateur et la possibilité d’aller plus loin, au-delà des limites du moment.

Je n'ose pas en parler à mon compagnon/ma compagne.

C’est une décision que nul ne prendra à ta place : rester dans une relation mue par ta peur (ce qui est très fréquent, voire la norme) ou oser te dire… et peut-être pouvoir te réjouir de viiivre avec un.e partenaire ouvert.e d’esprit.
Personne ne vit ta vie à ta place ; à toi de choisir comment tu souhaites vivre : Eros ou Thanatos ?

Les animateurs.trices sont là pour soutenir à la réalisation de l’Humain, pas l’infantilisation en faisant à la place de… Le site Tantra Sud Ouest est là aussi pour montrer qui nous sommes et ce que nous proposons.
Et nous pouvons donner des conseils de communication, et recevoir au téléphone le/la conjoint.e, après qu’il/elle ait visité le site.

Articles sur le sujet :

Mon compagnon/ma compagne ne veut pas venir en stage avec moi.

A chacun.e son chemin ! A chacun.e ses affinités et ses désirs !
Ne pas venir en stage Tantra ne signifie pas forcément qu’il s’agit d’une personne qui n’est pas déjà dans cet esprit, dans cette démarche…
Nous recevons des personnes et des couples qui n’ont jamais lu ni entendu parler de Tantra avant, et qui pourtant le vivent naturellement dans leur quotidien… et d’autres qui ont fait des dizaines de stages et n’en ont toujours pas perçu l’essence (par exemple, qui croient savoir ce qui est bon pour l’autre, ou qui veulent/espèrent que l’autre rentre dans leur jeu, ou qui cherchent à entrer une nouvelle relation exclusive en utilisant l’ouverture créée par le stage…)

Ne surtout pas venir en stage si l’on ne s’y sent pas appelé.e, intéressé.e.
Par contre, si une personne s’abstient de venir à cause de la peur, en raison de projections sur ce que cela pourrait être et à quoi tu pourrais être confronté.e… ça vaut le coup d’aller voir derrière. Car c’est ainsi que l’on se rentre dans la réalité (versus fantasmes), que l’on agrandit sa zone de confort, que l’on vit vraiment sa vie (au llieu de la regarder passer inconsciemment), que l’on devient un être plus libre et plus heureux…

Articles sur le sujet :

Si je viens seul.e, il y aura un.e partenaire pour moi ?

Peut-être bien que oui, peut-être bien que non (je n’ai encore jamais vu le cas pour un stage complet, mais pour une pratique oui).
En effet, nul.le n’est contraint.e de pratiquer avec qui que ce soit, et ce qui se vit est toujours juste et enseignant… pour peu que l’on soit prêt.e à en entendre/intégrer la leçon…

Nous ne sommes pas fournisseurs d’hommes/de femmes. Et la parité hommes-femmes n’est jamais garantie non plus, ce qui élimine naturellement ceux/celles qui ne sont pas dans un esprit correspondant au nôtre. De plus, les hommes auront à pratiquer avec d’autres hommes (y compris du toucher, dans la mesure de la justesse pour les deux partenaires, bien sûr), tout comme les femmes auront à pratiquer avec d’autres femmes : on ne vient pas en croyant avoir un accès facile à l’autre sexe.
Une fois que ces principes sont intégrés, tout le monde trouve avec qui pratiquer, avec le soutien des animateurs.trices, dans le respect de soi et des autres.

Le Tantra n’est pas une voie de sacrifice, où le corps serait laissé à la disposition de l’autre. Bien au contraire, il s’agit d’honorer le corps (réceptacle de l’âme, de la vie, de l’étincelle d’esprit…) et tout ce qu’il nous communique, et d’oser le respecter suffisamment pour ne jamais aller au-delà de ses limites du moment. Juste les caresser…

Articles sur le sujet :

Et la nudité ?

Tantra Sud-Ouest propose du Tantra rouge ou Tantra de la main gauche.

Cela signifie qu’en effet il est possible qu’il y ait proposition de nudité.
Cela peut se faire/vivre :
* soit de façon rituelle (toujours dans le plein consentement, à l’écoute de notre juste du moment, avec beaucoup de douceur pour soi ; il est précisé que la nudité n’est pas un but à atteindre, qu’on n’est pas plus ou moins avancé.e en Tantra parce qu’on se met à poil ou qu’on garde un/des vêtements : ceci est aussi un espace de méditation, de soin, et souvent de guérison en acceptant ce qui se présente à soi),
* soit tout simplement, après qu’un massage ait été décrit et que les binômes/trinômes ou autres aient été faits, chacun.e voit avec son/sa/ses partenaire.s de pratique dans quelle tenue c’est vraiment ok pour toustes).

Poils ? Epilation ? Aucune importance ! Il y a autant des personnes épilées (parfois intégralement) que des personnes velues et tous les intermédiaires sont possibles.

Une question précise ou une affirmation ?
Merci d'utiliser le formulaire de contact !

Cet espace pour vos demandes/questions et vos commentaires constructifs.
Nelly vous répond rapidement s'il y a lieu.
Au plaisir !

31220 Martres-Tolosane
(45mn au sud de Toulouse)

Nelly GERMAIN

06 51 02 08 16

Traitement des données personnelles

9 + 1 =